Hausse des montants investis et chut du nombres d’opérations en 2018.

Une année record pour les investissements de capital-innovation européen : la barre des 20 milliards d’euros a été franchie en 2018, du jamais vu dans l’histoire du venture capital. Selon le dernier rapport Pitchbook, 20,5 milliards d’euros ont ainsi été investis en 2018 contre 19,7 milliards d’euros l’année précédente, soit une augmentation de 4,2%. Le nombre d’opérations effectuées ayant quant à lui chuté de 25,9%, la croissance soutenue des montants investis semble notamment portée par la taille accrue des opérations. Comme le fait remarquer le rapport, la taille médiane des opérations a atteint de nouveaux sommets en 2018, et ce quel que soit la phase de développement considéré. Par exemple, la taille médiane des opérations de capital-création (ou Early stage) a augmenté de 86,9%, et celle de capital d’amorçage (Seed capital) de 32,8%. Du côté des désinvestissements, le bilan est similaire : le montant des sommes désinvesties est en augmentation (+164,8%), tandis que le nombre de sorties est en baisse (-30,5%). Enfin, l’étude souligne une chute de 23,5% du nombre de véhicules ayant atteint leur closing final (62 en 2018 contre 81 en 2017). Le constat est donc à l’accumulation du capital dans des véhicules de grande taille, les GPs concentrant leurs investissements dans des startups matures, de taille significative. Malgré ces conclusions, l’accès au capital des jeunes startups n’est cependant pas remis en question. Il s’avère en effet que les investisseurs internationaux, les programmes gouvernementaux ou encore les investisseurs « non traditionnels » (fonds de pension, family offices)   ont pris une place prépondérante en tant que sources alternatives de financement.

Publicités