Un an après sa première levée de fonds de 600 000 euros, la start-up qui simplifie la gestion des ressources externes des entreprises annonce un deuxième tour de table de 1,2 million d’euros.

AddWorking réalise ainsi sa deuxième levée de fonds auprès de son actionnaire historique Edenred Capital Partners, de Patrice Thiry fondateur de ProwebCE, du club d’entrepreneurs investisseurs Seed4Soft représenté par Gilles Rigal (par ailleurs Associé chez Apax Partners) et de Holnest Club, le club de business angels du family office de Jean-Michel Aulas, représenté par Patrick Bertrand ancien DG de Cegid.

La jeune pousse permet non seulement de décharger l’entreprise des tâches de gestion chronophages grâce à la digitalisation et l’automatisation des flux (administratifs, contractuels, commandes et paiements), mais également de sécuriser sa relation avec ses ressources externes via un monitoring constant des risques juridiques. Par ailleurs, la plateforme propose « un accompagnement dans la mise en place d’une véritable politique non salariale de fidélisation des meilleurs ressources externes» explique Charles Liénart, co-fondateur.

La force d’AddWorking est de proposer une solution unique sur le marché, à la fois simple et modulable : l’entreprise dispose d’un seul point d’entrée pour gérer toute sa chaîne de sous-traitance, de l’agrégation des compétences des ressources externes à la facturation, en passant par la gestion (électronique bien sûr) des contrats.

Publicités