Chers ami(e)s lecteurs et lectrices,

L’environnement fiscal français a fortement changé pour les investisseurs dans les PME. France Angels a voulu en mesurer l’impact à la fin de ce premier semestre 2018.

En 2017, les Business Angels adhérents de France Angels avaient investi plus de 48m€ dans quelques 500 opérations de financement. Qu’en est-il alors de ce premier semestre 2018 ? Il y a bien eu un effet de « trou d’air » à la suite des nouvelles mesures de la loi de finances. En effet le montant total des investissements réalisés par les réseaux avoisine les 30% du total 2017.  Cette moyenne cache d’importantes diversités. Quelques réseaux font mieux que l’an passé et sont sur une dynamique forte. Par ailleurs certains sont dans une situation d’attente et d’observation, ayant momentanément  gelé leurs investissements. La moyenne générale de 30% correspond à une majorité des réseaux.

Cette situation est signe d’une grande mutation de la démarche d’investissement des Business Angels. La prise de risque importante qu’ils doivent assumer n’est plus compensée par une incitation fiscale à l’entrée mais elle sera récompensée par un taux fixe et raisonnable sur les plus-values à la sortie. Le changement d’horizon est fort puisqu’en moyenne les Business Angels accompagnent l’entreprise entre 7 et 10 ans. Il faut juste espérer que d’ici là la législation ne change pas.

Un autre indicateur important nous laisse augurer d’un avenir porteur : nous observons depuis la fin 2017 un nombre très important de nouveaux Business Angels qui viennent se joindre aux réseaux. Ce mouvement est un signe positif pour la poursuite de l’action des Business Angels auprès des jeunes entreprises qui se lancent.

En attendant, nous vous souhaitons à tous de bonnes vacances et nous vous retrouvons en septembre pour continuer à innover ensemble !

Bien à vous,

Tanguy de La Fouchardière

Président de France Angels

 

Publicités