La start-up Spartan, qui a conçu un boxer pour se protéger des ondes dégagées par les téléphones et le WiFi, a bouclé un tour de table d’un million d’euros. L’opération se décompose en deux parties.

D’un côté, Bpifrance, l’accélérateur francilien Wilco (ex-Scientipôle) ainsi que des business angels issus des réseaux de l’ESCP, de l’INSEAD et de HEC Paris, mais dont l’identité n’a pas été dévoilée, sont entrés au capital de Spartan. De l’autre, le grand public a pu complété l’opération via la plateforme de crowdfunding Sowefund. Ce n’est pas la première fois que la start-up se tourne vers le financement participatif pour récolter des fonds. En janvier 2016, elle avait ainsi réalisé une campagne de crowdfunding pour lancer une première production de ses boxers. Par ailleurs, la société avait bouclé un tour de table de 500 000 euros sur Sowefund en juillet dernier.

Ce financement doit permettre à Spartan de poursuivre son accélération à l’international. Annoncé l’an passé, le bureau américain de la start-up est sur le point d’être opérationnel à New York. Dans le même temps, la société a l’intention d’étendre sa gamme de boxers anti-ondes en lançant de nouvelles collections et en intégrant de nouvelles innovations. Pour appuyer son développement, Spartan va renforcer ses effectifs d’ici fin 2018.

 

Publicités