La start-up lorientaise SEAir créée il y a 1 an se développe à grande vitesse et vient de lever 1 million d’euros auprès d’Arts et Métiers Business Angels, d’une quinzaine d’investisseurs privés et de la Société Financière Lorient Développement (SFLD). 

SEAir, un bureau d’études et un équipementier

Installée à Lorient (Morbihan), SEAir s’inscrit par son expertise comme un acteur-clé du nautisme pour faire voler demain les bateaux d’aujourd’hui grâce au foil, qui stabilise une embarcation au-dessus de l’eau dès qu’elle prend de la vitesse. Si le concept du foil est reconnu comme centenaire, sa réelle utilisation se démocratise dans la voile ces dernières années.  SEAir est convaincu que le foil est la révolution nautique des prochaines années.

Le savoir-faire de SEAir a été plusieurs fois primé par le « Trophée Innovation » de la CCI du Morbihan en 2015, le prix spécial « Haute Technologie » 2016 de la Fédération des industries nautiques (FIN) et a obtenu le label « Green Tech Startup » du Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer.

Devenir un équipementier pour les constructeurs de bateaux

L’équipe de SEAir développe un modèle en utilisant une imprimante 3D et des robots. Au delà des coûts qu’il faut baisser pour  rendre accessible le foil aux bateaux de plaisance, ceux-ci doivent être moins fragile que les foils actuels conçus en trois pièces composites.
SEAir veut se positionner en équipementier, capable de fournir aux chantiers navals, dès la construction du bateau, des block foils totalement équipés et multidirectionnels.

Une première mondiale

Le 25 janvier 2017, SEAir a réalisé une démonstration de sa technologie déjà brevetée. La start-up a fait voler son Mini 747 au-dessus des vagues à une vitesse de 15 nœuds pour un vent réel de 8 nœuds.

« Ce monocoque de course au large est notre plateforme de développement. Cette première mondiale nous a apporté une certaine visibilité en France et surtout à l’export. Les données collectées vont nous permettre d’alimenter notre base de connaissance sur le foil et la manière dont son utilisation impacte l’ensemble du bateau. »

Publicités