La plate forme de Skippair fait le lien entre les skipper et les néophytes. Sa dernière levée de fond a dépassé ses espérances. Trois questions à Maina Marquette, co-fondatrice de la start-up.

Vous venez de réaliser une levée de fonds, le troisième financement de votre entreprise en deux ans, comment cela s’est passé ?

Skippair vient d’achever fin novembre une levée de fonds qui dépasse nos prévisions. Prévue à hauteur de 600 000 euros, nous arrivons à réunir 800 000 euros. Un vrai succès ! Des investisseurs privés, des business angels, comme le réseau Femmes Business angels, qui nous a déjà financé en partie lors de la première levée de fonds de 215 000 euros l’an dernier, nous financent. A cela s’ajoute un partenariat stratégique avec le pôle Mer du groupe Sipa -Ouest-France. Celui-ci vise en particulier à développer notre audience grand public. Avec Voiles et Voiliers nous rejoignons plus spécialement la communauté des skippers.

Quels développements dans les mois venir ?

Skippair connait une croissance de 300 % ! Côté skippers, 200 ont déjà rejoint la plateforme en deux ans, et les inscriptions se poursuivent. Côté particuliers, les francophones sont au rendez-vous. Trois mille personnes ont découvert la France ou des régions du monde comme les Antilles via la mer. Le marché potentiel est grand. Selon une étude, 10 millions de Français souhaiteraient partir en bateau.  40 % des personnes qui partent avec nous n’ont jamais mis les pieds sur un bateau. Le potentiel de développement est immense. À l’avenir, notre développement passe aussi par l’international et va cibler une clientèle anglophone. Notre site sera en anglais dès le mois de janvier. Pour réaliser tous ces défis, trois personnes expertes dans ces domaines stratégiques sont embauchées début décembre et nous espèrons être une dizaine au printemps.

Vous êtes au salon nautique de Paris, quel accueil ?

 Au salon, l’accueil est génial ! Nous aperçevons les nouvelles étapes de notre développement. Nous commençons à être connu, et on donne envie aux gens de partir. Nous testons une nouvelle plateforme spécialement destinée aux skippers, pour les plannings et les réservations. Notre équipe est à leur écoute. C’est une ouverture vers le monde du tourisme et d’autres développements. Les clients veulent embarquer au plus près de chez eux, mais aussi à l’autre bout du monde. À nous de faire croitre cette offre à l’international.

Publicités