WhiteQuest, une société française spécialisée dans la conception d’outils pédagogiques innovants pour les personnels de l’industrie, annonce aujourd’hui une levée de fonds destinée à accompagner la première phase d’un ambitieux plan de développement.


Le savoir-faire de la société réside plus particulièrement dans la conception d’outils
d’entrainement pour les personnels qui travaillent en environnements hostiles :
dangereux, contaminants ou confinés.

WhiteQuest est soutenue par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

L’efficacité de ses produits est prouvée et a déjà fait l’objet de nombreuses publications
scientifiques. Ses experts sont régulièrement sollicités pour intervenir dans des colloques
internationaux.

WhiteQuest a démarré son activité en 2013 dans le monde de la salle blanche de production
de médicaments. L’équipe travaille aujourd’hui également pour des clients dans les domaines hospitalier, nucléaire et de l’ultra-propreté.

L’objectif de ce plan de développement est d’accélérer la diversification déjà démarrée et
d’ouvrir le savoir-faire de l’entreprise aux fabricants d’équipements industriels qui
rencontrent des difficultés à former leurs clients à la prise en main, l’utilisation quotidienne et la maintenance de leurs produits sophistiqués.

« Plusieurs équipementiers nous ont spontanément contacté pour les aider. Leurs clients sont aux quatre coins de la planète, parfois dans des pays à risques comme l’Afghanistan, la Bolivie ou le Kenya par exemple. Envoyer un formateur sur place pour former 3 à 5 techniciens coûte très cher et se révèle souvent inutile tant les turn-over de personnels sont importants chez leurs clients. Nous concevons pour ces équipementiers des outils d’entrainement efficaces qui remplacent les notices de 5.000 pages en anglais que les techniciens de production ne lisent pas », explique Guillaume Ebelmann, Président de la société WhiteQuest.

L’objectif est de sécuriser les opérations de production et de maintenance, pour le bénéfice de l’équipementier et de ses clients.

Que propose WhiteQuest ?

Ce type de projet commence toujours par une analyse approfondie des savoirs et des savoirfaire à maitriser. Les éléments identifiés sont ensuite transformés en contenus pédagogiques adaptés aux publics cibles, tant sur le fond (vulgarisation technique et scientifique) que sur la forme, faisant la part belle à la simulation concrète et à l’apprentissage par l’expérimentation.

« Cette analyse pédagogique représente 70% de l’efficacité et du succès du projet » complète Guillaume Ebelmann.

Les techniciens peuvent par exemple dans un premier temps s’entraîner sur un modèle virtuel des équipements : répéter et mémoriser les procédures avant de les reproduire en réel, observer les conséquences des erreurs de manipulation ou de réglage.

Ils peuvent ensuite être guidés pas à pas, en réalité augmentée, dans la conduite des
opérations de maintenance, en communication synchrone ou non avec les équipes d’assistance de l’équipementier, situées à l’autre bout du monde.
Tout est modulaire. La société choisit les technologies à utiliser en fonction des besoins pédagogiques, et non l’inverse.

Publicités