La sortie du réseau Ouest Angels de la société Kelbillet a bien été opérée. Initialement, Kelbillet proposait d’échanger, vendre ou acheter des billets de trains, billets qui n’étaient pas faciles à faire rembourser si le voyage était annulé.

Le train reste le mode de transport qui génère le plus de chiffre d’affaires – 47% en 2015 – les nouveaux modes (le bus et le covoiturage) séduisent de plus en plus les Visit Friends and Relatives qui effectuent des trajets entre 100 et 1000 km pour rejoindre leurs proches et amis, principalement lors de week-end et courts séjours.

Sur le premier trimestre 2016, le chiffre d’affaire généré sur le bus est passé de 16% en 2015 à 23% en 2016. Le covoiturage a lui représenté 12% du chiffre d’affaires sur l’année 2015 et 17% au premier trimestre 2016.

Ces dernières années, la société s’est régulièrement et rapidement développée grâce à la compétence et au dynamisme de son fondateur.

Avec 3,5 millions de visiteurs par mois, KelBillet est présente au Royaume-Uni, en Espagne, en Italie et en Allemagne sous la marque Gopili.

Elle dédie 2 millions d’euros, financés en fonds propres et avec un concours bancaire de la BPI, pour son développement international, indique un communiqué de presse. L’entreprise qui a déjà fait 5 recrutements depuis janvier, prévoit une dizaine de recrutements d’ici à la fin de l’année pour accélérer son développement international.

Ouest Angels a pu finaliser cet été la cession de ses actions OAD pour un montant de 854 280 € (l’investissement initial était de 144 000 € soit une plus value de 710 280 €). OAD a pour « vocation » de redistribuer à ses actionnaires la totalité des résultats, après impôts sur les bénéfices et apurement des pertes antérieures.

La plus-value réalisée permet d’apurer la totalité de ces pertes anciennes et laisse un bénéfice distribuable qui sera constaté dans les comptes de l’exercice du 1er juillet 2016 au 30 juin 2017.

kelbillet

Publicités