La plateforme de tutorat par clavardage GradeSlam offre des services aux élèves francophones, anglophones et hispanophones de la 5e année jusqu’à l’université. Grâce à la subvention fournie en partie par Anges Québec, le centre compte élargir son réseau d’affaires.

Basé à Montréal, le centre GradeSlam offre de l’enseignement individuel abordable. Grâce aux moyens de communication modernes, ses services de tutorat privé coûtent une fraction du prix des solutions traditionnelles.

« Pour planter son prochain jalon, GradeSlam devait s’allier à des partenaires qui reconnaissent l’importance de démocratiser les services de tutorat pour placer tous les élèves sur un pied d’égalité, a expliqué Philip A. Cutler, le président et chef de la direction de GradeSlam. Les membres d’Anges Québec ont beaucoup contribué à bonifier nos programmes de recherche et développement et à améliorer nos pratiques de vente. »

La plateforme GradeSlam est guidée par le désir de rendre les services de tutorat abordables et faciles d’accès. Une équipe d’enseignants, de diplômés de maîtrise et de doctorants en formation initiale maintient un contact quotidien avec des élèves aux origines très diverses pour les aider à améliorer leurs notes.

GradeSlam, dont le réseau d’affaires s’étend jusqu’aux États Unis, accompagne des élèves d’un peu partout au monde par l’entremise d’écoles en ligne. Lui-même ancien enseignant, le fondateur Philip A. Cutler s’est entouré du neuroscientifique Roberto Cipriani comme directeur de la technologie et de l’ex-collaborateur des Nations Unies Saad Benryane, qui a participé à la mise au point des normes Internet, comme vice-président des produits.

Publicités